La perte auditive

Parce que le traitement de la surdité dépend de la localisation du type de lésion, il est important de connaître et de comprendre les différents types de surdité ainsi que leur degré.


La surdité de transmission

La surdité de transmission touche l’oreille externe ou l’oreille moyenne. Ce type de surdité provient d’une atteinte du conduit auditif, du tympan ou de la chaîne des osselets. Elle peut survenir en cas d’entrave au passage des ondes sonores de l’oreille externe jusqu’à l’oreille interne et peut-être due à un bouchon de cérumen ou à des troubles infectieux. Les causes les plus courantes en cas de surdité de transmission sont les otites, l’otite ponctuelle et l’otite moyenne chronique, mais aussi l’otospongiose et la perforation du tympan. On repère ce type de surdité par un manque de compréhension des paroles des autres. Les personnes atteintes de surdité de transmission ont donc tendance à faire répéter leurs interlocuteurs et à leur demander de parler plus fort. Ils ne peuvent par ailleurs que très difficilement suivre une conversation chuchotée. La perte d’audition peut se situer entre 20 et 60 décibels. La surdité de transmission peut facilement être corrigée grâce au port d’un appareil auditif ou par une intervention chirurgicale.

La surdité de perception

La surdité la plus fréquente est la surdité de perception. Elle désigne toutes les formes de pertes auditives qui touchent l’oreille interne ou les voies nerveuses situées en arrière de la cochlée. La surdité de perception est en effet due à une lésion au niveau de la cochlée ou du nerf auditif. Les messages sont mal analysés et cause une mauvaise transmission des informations au cerveau. Ce type de surdité peut avoir plusieurs causes notamment ; une presbyacousie, un traumatisme sonore ou crânien, une infection, une surdité héréditaire, brusque ou congénitale... La surdité de perception affecte les fréquences aigues ce qui provoque des difficultés à comprendre les paroles des autres, une tendance à parler fort ou par la présence d’acouphènes fréquents. Il peut y avoir également de la distorsion, c’est-à-dire une déformation des sons ce qui rend la compréhension encore plus difficile. Cette pathologie est bien souvent irréversible, peut toucher une ou deux oreilles et être progressive ou brutale. Des appareils auditifs adaptés sont bien souvent l’unique solution efficace pour compenser cette déficience auditive. La presbyacousie, qui est liée au vieillissement du système auditif est la principale forme de trouble d’audition liée à la surdité de perception.

La presbyacousie

La presbyacousie est une détérioration progressive de l’audition liée au vieillissement à partir de 50 ans mais elle touche plus ou moins les personnes en fonction de leurs antécédents auditifs et de leur hérédité. Elle manifeste une dégradation de l’audition qui affecte d’abord les sons aigus. Elle est marquée par une certaine exclusion de la vie sociale due au fait que la parole est composée principalement de sons aigus et que ce sont ces sons qui sont les premiers touchés par la perte auditive. La personne souffrant de presbyacousie parvient donc à entendre son interlocuteur mais a du mal à le comprendre car elle n’entend pas certains sons. Cette difficulté à dialoguer est encore plus marquée dans les milieux bruyants car les mots se mélangent au fond sonore et la compréhension de la parole est difficile.

La surdité mixte

La surdité mixte allie surdité de transmission et surdité de perception c’est-à-dire qu’elle combine une mauvaise transmission de l’oreille externe ou de l’oreille moyenne à un problème de perception de l’oreille interne ou du nerf auditif. Les symptômes d'une surdité mixte sont une diminution de la capacité auditive. L’appareillage auditif est alors dans ce cas également la meilleure solution pour remédier aux problèmes auditifs liés à la surdité mixte.



Évaluation et degrès de surdité


Pour cela, nous allons réaliser ensemble un audiogramme, le test auditif. Le principe est simple. Dans notre cabine insonorisée, nous positionnons sur vos oreilles un casque par lequel nous envoyons des sons de différentes intensités à différentes fréquences. Vous devez ainsi nous indiquer lorsque vous entendez le son même s’il est très faible. Nous déterminerons alors la plus petite intensité entendue à chaque fréquence. Il s’agit du seuil de perception minimum pour chaque fréquence. Nous effectuerons ensuite une moyenne de ces résultats sur 4 fréquences et cela nous donnera votre degré de surdité. Ce test est réalisé sur chaque oreille séparément.

Surdité légères

perte entre 20 et 40 dB
La parole est perçue à voix normale et plus difficilement perçue à voix basse. Elle devient très difficile à comprendre dans des milieux bruyants.

Surdités moyennes

perte entre 40 et 70 dB
La parole est perçue si on élève la voix : très grandes difficultés de compréhension de la parole et en particulier en milieu bruyant ou lorsque la source sonore s’éloigne.

perte auditive

Surdités sévères

perte entre 70 et 90 dB
La parole est perçue si elle est proche et forte. Certains sons forts restent audibles. Les appareils auditifs restent la seule solution pour communiquer.

Surdités profondes

perte supérieure à 90 dB
Rien n’est perçu. La communication est impossible sans aide auditive.

Le cas des acouphénes


Les acouphènes se manifestent par des bruits qui peuvent être des sifflements ou des bourdonnements dans l’oreille. Ils peuvent être occasionnels ou permanents, et s'accompagne généralement d’une perte auditive. Les causes de l’acouphène sont multiples et parfois difficiles à identifier. Des acouphènes peuvent survenir après l'exposition à des bruits intenses par exemple ou à la suite d'une baisse normale de l'audition liée au vieillissement de l'oreille.